dimanche 12 novembre 2017

Pèlerinage des flèches jaunes


Amélie Dubois
La fois où... j'ai suivi les flèches jaunes
Chick-lit, littérature québécoise
Les Éditeurs réunis, 430 pages, 2016
Couverture de:

+: évolution

-: début

Thèmes: pèlerinage, introspection, confiance en soi, amitié

Résumé:Mon nom est Mali Allison : psy de formation et écrivaine de passion. Récemment, j’ai fait face au vide — le grand néant littéraire. Mon écran était blanc; mon inspiration, sèche comme une tarte au sable. « Tu penses trop, Mali » ne cessaient de me répéter ma petite voix intérieure ET mon chum avec qui rien n’allait plus. Il me fallait « trouver des réponses »… Un truc sur ma bucket list depuis longtemps s’est imposé de lui-même; une petite marche de santé mentale de 700 kilomètres sur le mythique Camino francés, en Espagne. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mes consoeurs affirmaient que seuls de vieux bohèmes toujours sous l’effet de vapeurs obscures des années 1970 faisaient ce périple. Je croyais pour ma part que cette balade bucolique entre les vignes s’avérerait un jeu d’enfant. Tout le monde avait tort. En réalité, la Compostelle, c’est le chevauchement de trois défis complémentaires à relever armé d’un sac à dos rempli de peurs. Le reste du temps, on rencontre des âmes-lanternes, on chante du Cabrel avec les cigognes, on engloutit des quantités de papas bravas et on prend des selfies devant des églises millénaires. L’important, au bout du compte, reste de suivre les flèches jaunes… sans trop perdre le nord !

Reçu en cadeau, j'avais débuté ce livre en voyage je crois. Or, le fait de retrouver Mali, que je n'avais pas particulièrement apprécié dans le premier tome de Chick-lit, m'avait fait abandonné cette lecture à  son départ, surtout que la scène d'introduction n'était pas particulièrement intéressante à mon avis.
Or, je l'ai repris quelque mois plus tard, et oh que j'ai bien fait de donner une deuxième chance à ce titre. Parmi ceux que j'ai lus d'Amélie Dubois, c'est maintenant mon préféré.
On apprend à un moment donné que Mali partira sur le chemin de Compostelle et on se fera un plaisir de la suivre dans les différentes étapes de ce chemin. On rencontrera avec elle différents personnages qui deviendront, ou non, des amis.
On suivra un peu l'évolution de ses désirs face à ses imprévus et à ces rencontres, ce qui donne une très belle leçon d'humilité et d'humanité à l'histoire. De plus, on s'attache bien à certaines rencontres que l'héroïne fait.
Également, j'ai apprécié le fait qu'il y ait des notions de psychologie qui, c'est un roman, arrivent au bon moment dans l'histoire et donne une plus grande force au pèlerinage de Mali.
Bref, un livre que j'avais abandonné que j'ai repris et qui m'a donné le goût d'aller suivre ces fameuses flèches jaunes. Un livre qui m'a fait passé par une belle gamme d'émotions au final.



7 commentaires:

  1. Oh, Compostelle... ça me tente, ça! Est-ce qu'on peut le lire sans avoir lu Chick Litt?

    RépondreSupprimer
  2. c'est le genre de livre que j'aimerais lire et puis suivre les flèches jaunes m'a toujours tenté. J'ai juste pas encore passé le pas.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Compostelle inspire les écrivains!
    C'est une belle ballade même si je ne suis pas allée encore jusqu'au bout et je ferais bien un bout du chemin avec ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je crois que ça pourrait très bien se faire

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!